Des gouttes

Des gouttes sont tombées, indifférentes.
Mes yeux en ont brulé de leur tourmente.
J’ai vu ton visage dans le brouillard,
Sous l’expression empoisonnée d’un dard.

J’ai voulu te toucher pour m’assurer,
Que tu es là dans ma réalité.
Mais tu m’as piquée et je suis tombée raide.
Seul le vide m’a vue crier à l’aide.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*