Sous une feuille verte

Cachée sous une feuille verte,
Je n’ai pas pu m’empêcher,
De sortir le soleil couché,
Voir la lune qui s’est offerte.

Un croissant blanc au beau milieu,
D’un grand plat noir chaleureux.
Voici que j’entendais des bruits,
Semblables à de tous petits cris.

Alors, j’ai levé haut la tête,
En patientant le bras tendu,
Pour qu’enfin tombent quelques miettes,
De croissant au beurre fondu.

Je pourrais, le repas fini,
Dormir bien au chaud dans mon lit.
Ainsi, le lendemain viendra,
M’ôter de ce sinistre endroit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*