Démanude

Je regarde tes paupières fermées.
Je te démaquille.
Ces personnages durant la journée,
Qui de toi me pillent.

Ils ne te reconnaissent plus.
Mes doigts te dénudent,
De la cravate et de ces tissus rudes.
Tiens! Mon homme ému!

Oui, te démaquiller et te dénuder,
J’irai, chaque soir,
Chercher ma lumière et me reposer,
Sur ton cœur ivoire.

One thought on “Démanude

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*