Du violon

Tout passe, le temps,
Sous toutes ses formes.
Nos attitudes devant,
Règles et normes.

Tout s’oublie, les rêves,
Le passé, les tâches,
Les moments qui fâchent,
Les discussions brèves.

Mais on se souvient,
Des premières fois,
Où l’on a touché,
Joué du violon,

Trouvé le secret
Transcendant du son.
Et ca nous revient,
Sans permis, ni loi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*